Processus de fabrication

Réalisation manuelle des affaiteaux, des tuiles faitières et des épis de faitage

Le tournage est essentiellement utilisé pour les épis de faîtages.

Le tournage dans la poterie permet de donner une forme à partir d'une boule de terre soigneusement préparée, battue et malaxée, pour qu'elle soit très homogène. Puis, on la pose au centre du tour pour passer au centrage. Il est impératif que la terre soit bien centrée pour procéder à la mise en forme. On utilise l'eau pour graisser la matière tout au long des étapes. A l'aide de ses mains et d'une technique bien élaborée, on parvient, petit à petit, à monter la terre grâce à la force centrifuge du tour et du placement des mains. Après avoir monté la matière, la dernière étape est la mise en forme suivant l'inspiration du potier ou des formes imposées. A l'aide d'un fil bien tendu sur la girelle, on coupe la base et la pièce est mise sur des planches de séchage

Le boudinage permet de donner la forme désirée à la faitière, sur laquelle viendra s’appliquer parfois le décor.

Séchage des pièces à l’air libre et dans un séchoir.

Cuisson au sel à 1200°C avec une montée en température graduelle, dans un four en briques réfractaires.

Ma première cuisson dans ce nouveau four à ROSNOEN, a eu lieu en décembre 2009.

La couleur des tuiles est naturelle, elle est issue de cette montée en température et du sel projeté en fin de cuisson qui leur donne un aspect vernissé.

C’est chaque fois la découverte à l’ouverture du four une semaine après la cuisson. C’est la magie du feu sur la terre…

Les pièces sont vernissées naturellement et ont des reflets et des couleurs chaque fois différents. C’est tout le charme de ces produits.